Le Poux Rouge : à prendre très au sérieux !
cʼest pas de la kouak-blague !!

Nous n’en avions pas parlé jusqu’à maintenant, mais depuis deux ans nous avons utilisé AVEC SUCCES de la terre de diatomée.
Si nous étions novice en la matière, ces deux années furent spectaculaires !! que ce soit de la terre « beige » ou « noire », les résultats sont vraiment très convaincants !… et il nous fallait le vérifier avant de vous en parler.
Poudrez sur les litières et sur les perchoirs, et vous obtiendrais enfin un répit pour « vous-même » et vos animaux. vous pouvez trouver cette « poudre magique » sur  le site de La Ferme Sauvegrain par exemple, depuis nos kouak-liens ( http://www.lafermesauvegrain.com ).

Vous venez d’acquérir quelques poules, c’est super ! Mais sachez également que vous héberger aussi donc… des poux !

Et le pire d’entre eux est le “poux rouge” soit DERMANISSUS GALLINAE… Ce “salopard” se nourri du sang des volailles au point de les affaiblir très rapidement… Si vous ne surveiller pas vos poulailler, vous en serrez infesté, et en légions, ils peuvent donner la mort en une nuit seulement !!

Ces poux se cachent dans tout les recoins pendant le jour, et viennent piquer les poules de nuit. Grande vigilance est requise en période chaude et humide, ou les poux se reproduisent à foison ! Il vaut mieux prévenir que de vouloir guérir… car il serrait déjà peut être trop tard !

Aussi il est indispensable de surveiller régulièrement vos installations. Tout d’abords le perchoir, il repose sur un support qu’il faut inspecter, mais aussi les nids, les planchers et surtout tout interstices qui ferraient office de “bonne planque” à ce prédateur vampirique.
Régulièrement, vous devez traiter l’ensemble du bâtit avec un insecticide approprié en pulvérisation, pensez aux recoins ou “DERMANISSUS” se cache.

Si en scrutant vous tomber sur un nid de poux, n’hésiter pas !!!  brûler-le à l’aide d’un chalumeau.

Si vos bêtes apparaissent affaiblies… poudrez les ! (plusieurs poudres insecticides existes en animalerie et chez votre vétérinaire).  Isolez les pauvres victimes pour une convalescence et apportez leur une nourriture plus riche qu’à l’habitude pour les remettre sur pied …
Nettoyer et traiter dès lors et radicalement votre bâtit infecté avant de les ré-installer.

En bref c’est du boulot ! la vigilance d’une part, mais pire est de désinfecter !

Aussi, vous pouvez opter pour un allier, et confier tout ce “travail” à ANDROLAELAPS CASALIS
L’ennemi redoutable, le prédateur du poux rouge… Il n’en ferra qu’une bouchée, et vous ferra gagner beaucoup de temps, d’énergie et d’efficacité dans cette chasse au parasite souvent désespérante… et cette méthode à le mérite d’être biologique !

Néanmoins rester vigilant et ne baisser pas la garde pour autant, la veille continue en période chaude. Vous pourrez trouver cette allier naturelle, commercialisée sous le nom d’ANDROLIS sur le site d’appi … depuis nos kouak-liens par exemple (www.ap-pi.com).

la guerre est déclarée  !

 

 

brulage-des-poux

 

 

 

poux_rouge_volaille